Napoléon, inventeur de la fake-news ?

Nous sommes le 20 mai 1800 dans le village de Bourg-Saint-Pierre au pied des Alpes. Le Premier Consul Napoléon Bonaparte, récemment revenu d’Egypte, est en route avec son armée pour damer le pion à l’armée impériale du Saint-Empire dans le Piémont Italien à Marengo. Pour franchir le col du Grand Saint Bernard, Napoléon se fait aider par un guide de montagne qui lui loue une mule. Il fait un temps de chien et dans l’étroit défilé de Sarreire, la brave mule manque de basculer dans un précipice avec son illustre cavalier. Pierre Nicolas Dorsaz, le guide, attrape Bonaparte par le manteau et la mule par le mors, sauvant d’un même coup l’homme et l’animal.

Ce sont ici les faits réels décrits pas les historiens, et visualisés dans le tableau de Paul Delaroche «Bonaparte franchissant les Alpes» peint en 1848 et existant en 5 versions. Œuvres médiocres d’assez mauvaise facture.

Passons maintenant à la fiction.

Peu après les faits, le 7 août 1800, le Charles IV roi d’Espagne, en témoignage d’entente entre son royaume et la République française, commande à Jacques-Louis David, par l’intermédiaire de Talleyrand, «un portrait en pied et de grandeur naturelle du général Bonaparte dans son costume de Premier Consul» de surcroit, il ordonne de donner à David tout ce qu’il demandera. En cours de projet, le sujet évolua quand on demanda à Napoléon de quelle façon il souhaitait être représenté. C’est finalement l’épisode du récent passage du Grand Saint Bernard que préfère Bonaparte. Le premier consul refuse de poser mais prête l’uniforme et le bicorne qu’il portait à Marengo. David fait poser son propre fils pour l’attitude, se sert d’un buste du futur empereur pour les traits et habille un mannequin en bois pour les vêtements. Mais ce sont bien deux des 130 chevaux de l’Empereur qui servirent de modèles, « La Belle » et « Le Marengo » 6 ans, entier arabe, 1,4 mètres au garrot, robe gris fer, ramené d’Egypte… comme aurait pu dire Léon Zitrone. Plus tard, Le Marengo servit de monture à Bonaparte lors de sa dernière bataille, dans les mornes plaines de Waterloo. Le tableau, qui est une mise en scène grandiloquente, montre Napoléon dans une attitude héroïque, quasi allégorique, est terminé en janvier 1801 et David en commence aussitôt une réplique achevée le 25 mai, date à laquelle il reçoit la visite de Bonaparte qui ne tarit pas d’éloges en se voyant si fièrement représenté.

Au final, David peignit 5 versions de ce tableau dont 3 versions lui furent commandées par Napoléon lui-même. Œuvres sublimes comme toutes celles de David, artiste exceptionnel.

Maintenant, comparez les 5 versions de David à celle de Delaroche:

  1. Version de Malmaison (1801) Château de Malmaison, Rueil-Malmaison, France
  2. Version de Berlin (1801) Château de Charlottenburg, Berlin, Allemagne
  3. Version de Versailles (1802) Musée du Château de Versailles, France
  4. Version de Vienne (1803) Kunsthistorisches Museum Wien, Vienne, Autriche
  5. Seconde version de Versailles (1803) Louvre Abou Dhabi, Emirats Arabes Unis
  6. Version de Paul Delaroche (1848) Musée du Louvre Lens, France

Voyez aussi la version dite de Versailles sur notre autre blog, consacré à la peinture vue en détail. ICI.

Au vu du succès de chacune des deux interprétations, la réelle par Paul Delaroche et la fictive par Jacques-Louis David, on pourrait en déduire que les peuples, tant à l’époque que maintenant, préfèrent souvent la beauté inventée à la réalité crue.

bigmac-burger-realite-pubDans la publicité c’est un moindre mal quand les miracles supposés de la crème anti-rides de Lancôme sont présentés par une jeunette de 22 ans, ou que la confiture Bonne-Maman est fabriquée par des ouvriers dans des cuves de 2 tonnes, ou que le Big-Mac servi ne ressemble pas du tout à celui présenté au menu. Mais quand il s’agit de chose sérieuse, comme la politique, c’est une autre affaire. Plus que tout autre, les dictatures aiment à rendre la réalité bien plus belle qu’elle ne l’est. C’est pour mieux vous réduire, mon enfant!

LE SAVIEZ-VOUS ?

February 7, 2011 Vol. 177 No. 5Le 7 février 2011, en couverture du Time magazine, on voyait deux présidents des USA. Ronald Reagan tenant Barack Obama par l’épaule. Rien de spectaculaire peut-être. Pas du tout. Reagan est mort le 5 juin 2004, Obama a été élu président en janvier 2009.

Bien sûr à la lecture du magazine, on comprend le pourquoi de cette réunion impossible.

Mais pour beaucoup, les plus jeunes sans doute et encore plus pour les générations à venir, ce montage photo démontre la facilité avec laquelle on peut, avec des outils informatiques accessibles à tous, créer des fictions en quelques clics. Attention danger.

De plus, ces mêmes outils permettent de créer de toutes pièces des messages vidéo totalement inventés. Voyez ICI Obama à qui l’on fait dire ce que l’on veut.

En effet, à moins d’être bien informé et d’avoir la volonté de croiser ses informations, la fiction sournoise et insidieuse risque d’envahir les contenus politiques.

Alors que le POTUS actuel ne se gêne pas de déformer verbalement la réalité – en accusant les autres de le faire – voilà d’autres moyens pour réécrire l’histoire. La boîte de Pandore ouvre-t-elle aussi les portes de l’enfer ?

D’après la mythologie, de tous les maux qu’elle contenait, seule l’Espérance est restée enfermée dans la boîte de Pandore. Espérons, espérons… s’il n’est pas trop tard.

Faux RembrandtRevenons à l’ART… le sujet principal de ce blog. Visionnez un film en cliquant ICI. Vous constaterez que dans l’art aussi les supercheries sont au coin de la rue et que sans doute dans les décennies à venir, à l’instar de Rembrandt, Van Gogh, Vermeer, Monet et d’autres se « remettront » à peindre !

 

Brigitte & Jean Jacques Evrard
p.art.ages@proximus.be

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :