Le 26 janvier 2020, à Liège, au Grand Curtius, un événement exceptionnel.

Une fois n’est pas coutume, nous allons vous parler d’actualité. Et vous inciter à vous déplacer pour assister, en privilégiés, à la restauration d’un tableau remarquable du 16ème siècle, l’Exode de Jacob peint par Cornelis Buys.

EXODE DE JACOB 4Au fil des siècles les œuvres d’art subissent les assauts du temps et des interventions qui en découlent.

Fumées, humidité, insectes, retouches, réparations, vernis agressent les tableaux. Et bien souvent on voit dans les musées des œuvres magnifiques ternies par les restaurations et les couches de vernis successives.

Heureusement, les techniques ont évolué, les mentalités aussi. Et les spécialistes de la restauration d’art, avec talent et respect, parviennent à redonner aux plus belles œuvres anciennes l’éclat merveilleux qui était le leur sous la main des maîtres.

EXODE DE JACOB 3L’Exode de Jacob peint par Cornelis Buys au début du 16ème siècle est en cours de restauration depuis quelques mois et une étape de ce travail remarquable sera exceptionnellement accessible au public. Mais les places sont peu nombreuses et nous vous conseillons de réserver sans tarder si vous voulez faire partie des rares privilégiés qui pourront entrer dans l’atelier d’Audrey Jeghers, la restauratrice, qui avec Jean-Albert Glatigny, spécialiste des supports bois, vous expliquera, en face du tableau, les secrets de cette restauration.

L’occasion est rare et ce serait dommage de la manquer.

Il ne vous reste plus qu’à réserver votre place, sans tarder.

Infos pratiques :

Quand :

Le dimanche 29 septembre 2019, le traitement du panneau de bois, avec Jean-Albert Glatigny, spécialiste des supports bois – 3 visites possibles : 13h – 14h30 – 16h

Le dimanche 26 janvier 2020, les retouches finales par Audrey Jeghers, la restauratrice – 3 visites possibles : 13h – 14h30 – 16h

Où : Le Grand Curtius – Féronstrée, 136 – 4000 Liègegrand curtius

Réservations : par email à animationsdesmusees@liege.be en précisant l’heure souhaitée et le nombre de personnes. Ou par téléphone au 04 221 68 32 – 68 37 pendant les heures de bureau. Groupes de 15 personnes maximum.

Prix : Accès à l’atelier et à l’ensemble du musée : 5 € – Gratuit pour les moins de 26 ans.

Copyright photos: Ville de Liège

LE SAVIEZ-VOUS ?

En août 2018, dans un hôtel de maître situé au 4 de la rue de Marignan dans le 8ème à Paris, des ouvriers travaillent à l’installation d’une nouvelle boutique pour la marque de vêtements de luxe Oscar de la Renta. Pour créer les nouveaux espaces, il leur faut abattre murs, plafonds et cloisons existantes. Et soudainement, surprise. A l’étage, derrière un panneau en bois, ils découvrent un tableau ancien. Ou plutôt ce qui semble un mur complet de 6 mètres sur 3 peint de superbe façon, dépassant même en hauteur la pièce actuelle. En déblayant l’ensemble et le plancher de la pièce du dessus, apparaît alors une œuvre exceptionnelle.

oscar de la rentaSont appelés en urgence Alex Bolen, directeur de la société, qui fait de suite le voyage de New York. Benoît Jansen, restaurateur, est engagé derechef. Il constate que le tableau original a été enlevé de son cadre, roulé puis marouflé sur ce mur dans les règles de l’art. La restauration est aussitôt entreprise et les plans de la boutique modifiés pour mettre en valeur cette découverte surprenante qui embellira le show-room pour les robes de mariées et robes de soirées. Maintenant accessible, sur invitation seulement!

Ce que l’on sait aujourd’hui de l’œuvre. Elle représente Charles Marie François Olier, marquis de Nointel, ambassadeur à Constantinople de Louis XIV. Il est montré avec son escorte devant Jérusalem. Des cavaliers, entrant dans la ville sainte, sont vêtus à la mode du Grand Siècle. On y voit très distinctement au loin les remparts, la mosquée d’Omar et le mur des Lamentations. L’esprit est orientaliste et la végétation luxuriante. Il semble que ce tableau soit de la main d’Arnould de Vuez, de l’époque Louis XIV.

Depuis quand et comment cette œuvre s’est-elle trouvée là ? Mystère. Pourquoi hors de son cadre et collée au mur ? Mystère encore. Pourquoi ensuite cachée par une cloison ? Mystère aussi. Pourquoi a-t-elle été oubliée ? Mystère toujours, mystère.

 

Brigitte & Jean Jacques Evrard
p.art.ages@proximus.be

Un commentaire sur “Le 26 janvier 2020, à Liège, au Grand Curtius, un événement exceptionnel.

Ajouter un commentaire

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :