Quand la peinture abstraite se marie avec la haute couture… mais pas que.

Ce sont sans doute nos études en graphisme et arts plastiques qui nous ont poussés à apprécier l’art abstrait, ce courant pictural plus proche du design que ne l’est la peinture classique et figurative.

Oui, nous sommes touchés par les œuvres majeures de Miro, Kandinsky, Soulages, Delaunay, Klee, Rothko, Poliakoff, Pollock et bien sûr Mondrian.

Mondrian qui est sans doute le plus « design » de tous. Que nous montre-t-il ? Des lignes horizontales et verticales noires et des zones blanches et, par ci par là en rouge, jaune ou bleu, les trois couleurs primaires.

Nul plus que Mondrian n’a influencé ce que l’on appelle le « design » et c’est normal car de tous les abstraits il est le seul qui ait créé ce que l’on pourrait appeler une « image de marque » forte, qui comme celles créées pas les designers pour les grandes sociétés possèdent les éléments clé nécessaires à leur reconnaissance : style unique, couleurs identitaires, éléments graphiques simples et mémorisables, déclinaisons faciles sur tous types de support.

C’est le génial Yves St Laurent qui le premier s’est inspiré des œuvres du peintre pour créer sa collection automne-hiver 1965 en partant principalement du tableau « Composition C – No III » peint 30 ans auparavant.

PARTAGE_MONDRIAN_2

Plus tard, dans les années 80, l’Oréal Paris a lancé la gamme Studio Line, de ces gels pour cheveux qui vous font une tête en hérisson, qui a repris les codes lignes noires, couleurs primaires.PARTAGE_MONDRIAN_9

Aujourd’hui encore on est frappé de voir le nombre d’objets usuels qui se sont déguisés à la Mondrian, accessoires de mode, bijoux, valises, mobiliers, frigidaire (signé SMEG) objets de déco, même des voitures et des coques de smartphones, sans oublier les célèbres briques Lego du début… En réalité, on pourrait mondrianiser n’importe quel objet.

PARTAGE_MONDRIAN_1

A La Haye aux Pays-Bas, la ville natale de Piet Mondrian, lui a rendu hommage en décorant l’hôtel de ville dans le style unique du peintre ce qui prouve aussi que son œuvre est en parfaite symbiose avec l’architecture moderne comme vous pourrez le voir ici.

PARTAGE_MONDRIAN_4

PARTAGE_MONDRIAN_6Sandale, escarpin, ballerine, tong, basket et même boots, avec Mondrian on trouve toujours chaussure à son pied.

Après ces considérations graphiques, laissons place (et la parole) à Pierre Sterckx, renommé et regretté critique d’art, qui en sept minutes de pur plaisir nous parle de Mondrian de façon sublime. Vous découvrirez ainsi que ce qui peut être considéré comme art abstrait, n’est pas du tout ce qui apparaît à première vue mais que derrière toute œuvre majeure, se cachent bien des choses sur l’artiste lui-même, ses aspirations, ses motivations conscientes et inconscientes, sa vision et son interprétation du monde.

PARTAGE_MONDRIAN_5

Cliquez sur l’image, regardez, écoutez et régalez-vous.

LE SAVIEZ-VOUS?

Pour faire très simple : quand on regarde un écran TV ou d’ordinateur à la loupe, on voit une grille composée de petits carrés (pixel), chacun composé de 3 cellules (luminophores) de couleurs primaires, rouge, bleu et jaune (en fait vert qui dans ce procédé est un jaune foncé) séparés par une grille noire. Selon l’image affichée à l’écran, chacune des 3 cellules, et ce pour chacun des pixels (il y en a plus de 8 millions dans un écran 55’’) reçoit de l’ordinateur une intensité électrique qui allume chacun des luminophores à 256 niveaux de couleur différents. Donc chacun des pixels peut afficher 16.000.000 de couleurs différentes. Quand il n’y a pas d’intensité électrique, l’écran étant éteint, il est noir. Quand tous les luminophores sont au maximum d’intensité, l’écran est blanc lumineux. Entre les deux, toutes les images, toutes les couleurs sont possibles.

PARTAGE_MONDRIAN_7

Donc, ce procédé qui au départ des trois couleurs primaires, permet de générer n’importe quelle image colorée, est semblable en petit à ce que peignait Mondrian en très grand. On pourrait ainsi dire qu’un tableau de Mondrian est une représentation du monde magnifiée.

 

Brigitte & Jean Jacques Evrard
p.art.ages@proximus.be

2 commentaires sur “Quand la peinture abstraite se marie avec la haute couture… mais pas que.

Ajouter un commentaire

  1. Une vraie découverte pour moi était la fondation Yves Saint Laurent a Marrakech que j’ai visité d’il y a deux semaines.
    La panoplie d’influences multiculturelles qu’il a retravaillé dans sa collection, (artistes aussi bien que traditions) est époustouflante!
    Ludwig

    J'aime

  2. Mais où allez-vous chercher votre inspiration ?!
    Chaque Partage est un régal, pour l’âme et l’esprit !
    Merci de partager !
    Michaël

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :