Le nez en l’air à la découverte du Zodiaque.

Nul ne sait, ni qui était le commanditaire, ni qui était l’artisan-ferronnier qui réalisa les grilles qui délimitent en front de rue les parterres et jardins de la villa, oeuvre des architectes Adrien et Yvan Blomme, que nous possédions au coin de la rue des Mimosas et de la rue des Héliotropes à Schaerbeek. Elles sont composées d’une vingtaine de médaillons dont les douze premiers, en façade, représentent chacun un des signes du zodiaque.

PARTAGE ZODIAQUE MIMOSAS 3Sur le portail d’entrée, le Taureau à droite et la Balance à gauche, peut-être les signes des premiers propriétaires du lieu.

Il n’en fallait pas plus pour que, passionnés des signes et symboles que l’on peut découvrir dans et sur beaucoup d’architectures remarquables, nous avons « collectionné » tous les zodiaques que nous avons observés lors de nos voyages.

Et nous en avons trouvé en grands nombres.

Si nos jours sont calqués sur les planètes de notre système solaire (lundi pour la lune, mardi pour mars, mercredi pour mercure, etc…) l’année civile et populaire trouve deux divisions, celle du calendrier grégorien et ses douze mois dont l’adoption remonte à la fin du XVIème siècle et l’origine des noms à la Rome antique et à sa mythologie, et celle du zodiaque astrologique qui va du Bélier aux Poissons. D’après les historiens, le zodiaque aurait plus de 4000 ans et il n’est donc pas surprenant que son iconographie ait été si souvent source d’inspiration pour les artistes.

Les jours de la semaine, tout comme les mois et les signes du zodiaque, ayant trouvé leurs racines dans la mécanique céleste, ce grand tournicoti astral qui nous sert à mesurer le temps qui passe, il nous a semblé logique de retrouver les 12 signes du zodiaque, et leur beauté picturale, principalement dans des édifices religieux, dans les halls des grandes banques, en décoration dans les gares et en façades des hôtels de ville. Car tous quatre sont réglés sur le temps, celui de la vie et de la mort (et de l’éternité) en religion, celui de l’accroissement des valeurs au fil du temps dans les banques, celui de la ponctualité dans les gares, celui de la gestion des citoyens par les autorités établies.

Voyez ci-dessous – en images – le fruit de nos découvertes, et comme nous, ayez maintenant le nez en l’air pour en découvrir d’autres au fil de vos voyages, à photographier et à partager bien entendu.

Et en tête de cet article, la statue représentant Prometheus entouré des 12 signes du zodiaque sur la lower plaza du Rockfeller center à New York, créée en 1934 par Paul Manship. Découvrez-en plus ici et ici.

En Israël, les mosaïques zodiacales de la synagogue de Hammath et de celle Beth Alpha vieilles de plus de 1500 ans.

Sculptés par les artistes du moyen-âge sur les murs de l’abbatiale romane Saint-Austremoine d’Issoire, sur le portail de la cathédrale St-Lazare à Autun (XIIème siècle) mais aussi à Amiens, à Vezelay… et en très coloré sur les vitraux de la Cathédrale de Chartres.

Au sol de la galleria Umberto à Naples comme au plafond de la galerie Ravenstein à Bruxelles.

Le splendide plafond du Palazzo Farnese à Caprarola (Italie), date de 1574.

Celui de la librairie Pierpont Morgan 225 Madison avenue, New York, date de 1906A Shanghai sur le Bund, le plafond du hall d’entrée octogonal du HSBC building construit en 1921… qui a bien failli être détruit par les sinistrement célèbres gardes rouges !

PARTAGE ZODIAQUE BRIAN PARKConstruit en 1927, le building situé 11 West 42nd Street sur Briant Park présente une superbe arche de façade qui représente les 12 signes du zodiaque avec dessous l’inscription du mois correspondant. Brigitte vous montre le sien.

Dans le métro de Paris, la ligne 6 couvre près de 6km en voies aériennes. Les chapiteaux des colonnes en fonte représentent le globe terrestre entouré des signes astrologiques. Idem pour ce beau lustre de style art-déco qui éclaire le hall de la Penn Station de Newark près de New York, USA. Et sans doute le plus spectaculaire, le superbe plafond de Grand Central Terminal au cœur de Manhattan

Des horloges astronomiques à Venise (place St-Marc), Munich (Hôtel de Ville), Londres (Bracken House), Prague (Hôtel de Ville).

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Pas votre avenir bien sûr, nul ne le connaît. Non, saviez-vous qu’en Inde, à Jaipur vers 1730, le Mahârâja Jai Singh II fit édifier un observatoire astronomique, le Yantra Mandir. Il est composé de 17 édifices-instruments assez imposants qui permettent de calculer les thèmes astraux et ainsi de déterminer et de choisir les moments les plus propices aux grands événements de la vie, mariages, achats, contrats commerciaux, déplacements…

Il y a bien entendu une construction pour chacun des 12 signes, chacune orientée vers la constellation zodiacale correspondante, ainsi qu’un cadran solaire de 27 mètres de haut qui permet d’obtenir aux équinoxes, une mesure de l’heure d’une précision à la demi-seconde.  Cet ensemble est, depuis 2010, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Si ce n’est déjà fait, irez-vous le visiter ? Seul l’avenir vous le dira.

 

 

Brigitte & Jean Jacques Evrard
p.art.ages@proximus.be

Un commentaire sur “Le nez en l’air à la découverte du Zodiaque.

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :